ACCUEIL
Accueil

BONS MOTS
Citations
Étymologie
Bibliothèque

LIENS
Selefa / Laffitte

 


Image_Astrogar

 

CITATIONS
(Sans ordre précis)

 

Théodore Monod,
le dernier naturaliste "à l'ancienne". Homme de foi, engagé, amoureux du désert, il est décédé le 22 novembre 2000 à l'âge de 98 ans.

Le désert est le lieu radical - les premiers ermites ne s'y sont pas trompés - où l'homme se confronte avec lui-même.

La vie courante, la carrière professionnelle nous détournent souvent du dialogue intérieur.

Dans l'océan de pierres et de sable du désert, la navigation au long cours, où il faut parfois faire plus de cinq cent kilomètres sans rencontrer de point d'eau, impose une certaine ascèse.

L'homme y jettera la quincaillerie de ses pensées.

Sans lui, aurais-je eu le goût pour la transparence, la rigueur, l'émerveillement?

Jamais je n'ai aussi bien pensé, n'ai autant vécu, n'ai aussi bien été moi-même que dans les longs voyages que j'ai fait seul à pied.

Il faut retrouver ce que l'homme moderne a depuis longtemps perdu, le sens du cosmique.
Source: Sciences et Avenir, janvier 2001, Patrick Jean-Baptiste et Jean Philippe de Tonnac.

Jean Louis Étienne,
médecin, explorateur des déserts glacés, parle de T. Monod:

Au sujet de sa météorite: c'était surtout une quête du Graal. Il s'agissait avant tout d'un mobile, quelque chose qui l'animait et lui donnait l'occasion de retourner au désert.

Monod était un grand mystique et le désert était sa cathédrale.

Le désert en impose à l'imaginaire. C'est un environnement sensoriel très pauvre. Pas de bruit ni d'odeur. Juste du vent. Pas de trace du monde, pas de trace d'humanité.
Source: Sciences et Avenir, janvier 2001, Patrick Jean-Baptiste et Jean Philippe de Tonnac.L’émeraude des garamantes

Silence ô ma douleur, écoute
La cantate des cosmiques accords au bord du monde éclate
Les ultimes secrets du ciel vont ils paraître?
Acclamer dans la nuit l’inconnu qui va naître.

Vesper, à chameau, Mauritanie, mars 1949.
Ô, vérité,
Va t on soudain pouvoir,
s’éveillant d’un long rêve
Entrer, vivant enfin,
dans la réalité.

Khalil Gibran - Le Prophète.
Cependant l’intemporel en vous est conscient de l’intemporalité de la vie… Et que ce qui chante et contemple en vous est encore fixé dans les limites de ce premier instant qui sema les étoiles dans l’espace.. Qui parmi vous ne sent que son pouvoir d’aimer est illimité? Et cependant qui ne sent ce même amour, quoique illimité, enfermé au centre de son être …Et le temps n’est-il pas comme l’amour, indivisible et immobile?

Hubert Reeves - L’espace prend la forme de mon regard.
Ce qui « manque » constitue une des lacunes de la science contemporaine. Il importe de ne pas compenser ce qui manque par des explications magiques ou miraculeuses. La réalité est infiniment plus intéressante. C’est quand on pense détenir la recette de la réalité qu’elle nous échappe.

La question n’est pas tant de savoir si Dieu existe ou non. Mais plutôt qui est-Il et à quoi joue-t-Il?

A quel grand jeu correspond l’évolution du cosmos, l’apparition de la vie et notre propre existence.

L’important se situerait dans la richesse du contact avec l’univers. A la jonction du monde intérieur et du monde extérieur. Il serait de l’ordre du plaisir et de la contemplation.

J’ai l’intime conviction que la relation aux autres êtres - nos compagnons de voyage - est l’élément à la fois le plus mystérieux et le plus significatif de notre vie personnelle et en définitive de toute l’évolution cosmique.

Au fil du temps se déroule la g ion cosmique. À chaque seconde, l'univers prépare quelque chose. Il monte lentement les marches de la complexitéIntimes convictions

A vrai dire, je ne vois pas comment j'aurais pu ne pas faire de la science le centre de mon existence.

Robert Junod,
harmoniques spinoziennes, 1939.
Quand tu auras accompli ton voyage inutile, quand tu seras revenu de cette expédition que tu projette autour de l’univers, l’humilité t’attendra. Car tu reviendras ô notre petit d’autrefois.

Denis de Rougemont
Stupidité! Cela ne peut mener qu’à des stupidités, ces idées là: végétariens, théosophes et tout le bataclan. Parlez moi des avions, de bombardement, de la sécurité et du bifteck. Il n’y a que ça de sérieux. L’homme est un animal raisonnable, c’est de plus en plus évident.

JL Clapède, 1921
L’impression qui domine est celle de l’inexplicable absurdité! Pas d’autre mot ne peux qualifier la guerre lorsqu’on a vu de près ce que çà comporte: absurde, souverainement absurde.

Albert Einstein / 1879-1955
Ou l’humanité détruira les armements, ou les armements détruiront l’humanité.

Deux choses sont infinies: l'univers et la bêtise humaine; en ce qui concerne l'univers, je n'en ai pas acquis la certitude absolue.

À quoi pourrait ressembler le monde si je filais assis à califourchon sur un rayon de lumière ?

Si donc de toutes parts s'étend un libre espace sans limites, si des germes innombrables multipliés à l'infini voltigent de mille façons et de toute éternité, est-il possible de croire que notre globe et notre firmament aient été seuls crées et qu'au-delà il n'y ait qu'oisiveté pour la multitude des atomes.

Après les progrès du savoir, il paraît pour ainsi dire tout normal qu'il y ait une heureuse conclusion...

Mais les années de tâtonnements anxieux dans le noir, l'intensité du désir d'aboutir, les alternances de confiance et d'épuisement, et finalement de débouché en pleine lumière, cela, il faut l'avoir vécu soi-même pour le comprendre."

[La] religiosité [du savant] consiste à s'étonner, à s'extasier devant l'harmonie des lois de la nature dévoilant une intelligence si supérieure que toutes les pensées humaines et toute leur ingéniosité ne peuvent révéler face à elle, que leur néant dérisoire. (Comment je vois le monde).

Dieu ne joue pas aux dés.

La science sans la religion est boiteuse, religion sans sciences est aveugle.

Ce qui est incompréhensible c'est que le monde soit compréhensible.

A la base de tout travail scientifique on trouve une conviction comparable au sentiment religieux puisqu'elle accepte un monde intelligible.

Le hasard, c'est Dieu qui se promène incognito.

Si j'ai appris une chose au cours de ma vie, c'est que toute notre science, confrontée à la réalité, apparaît primitive et enfantine, et pourtant c'est ce que nous possédons de plus précieux.

E Pischari,
les voix qui crient dans le désert.
Marche, vieux voyageur, empli tes poumons de l’air immaculé de la plaine, repose toi dans la paix des soirs, et repars dans les beaux matins avec un cœur tout neuf.

St Jérome.
Les dépouillés sont ceux qu’aime le désert.

Paul Morand
Ailleurs est un mot plus beau que demain.

Chateaubriant
mémoires d’outre-tombe.
Sur ce chemin de l’océan, le long le long duquel on n’aperçoit ni arbres, ni villages, ni villes, ni tours ni clochers, ni tombeaux, sur cette route sans colonnes, sans pierres miliaires, qui n’a pour bornes que les vagues, pour relais que les vents, pour flambeau que les astres…;

Camille Flamarion
Près de vous Madame, oubliant les cieux,
l’astronome étonné se trouble.
C’est dans l’éclat caressant des vos yeux
qu’il avait cru trouver l’étoile double.

Croire tout découvert est une erreur profonde,
c’est prendre l’horizon pour les bornes du monde

Pluralité des mondes habités.
Au sein des ténèbres de l’espace, notre terre flotte, petite île, dans le grand archipel des mondes.

Que devrait il résulter de ces mouvements divers qui s’agitent en tout sens sous la société, et qui depuis un demi siècle remuent le monde comme une fluctuation tourmentée? Le résultat devrait être celui que nous avons sous les yeux: chacun flotte sur le doute aujourd’hui, attendant le calme qui ne vient pas encore; chacun cherche s’il y a quelques rocs inébranlables, quelques points d’appui solide auxquels il puisse confier sa barque fatiguée.

1859
Oh! Depuis cette terre où rampent les mortels, De l’espace fuyant les vides éternels, Qui sondera des cieux l’insondable distance, Quand après l’infini, l’infini recommence

François Rabelais
Croyez le, si vous voulez. Si vous ne voulez, allez y voir!

Victor Hugo
Je tâte dans la nuit ce mur, l’éternité.Et à voir les apparitions des comètes, on serait tenté de croire que le ciel lui-même a besoin d’acteurs en représentation.

Guy de Maupassant
Les comètes, monsieur, qui rodent sur les frontières de la grande nébuleuse dont nous sommes des condensations, les comètes, oiseaux libres et lumineux, viennent du Soleil des profondeurs de l’infini…

Pierre Moreau de Maupertuis
Le plus grand phénomène de la nature, le plus merveilleux, est le mouvement.

Paul Valéry
Un état bien dangereux: croire comprendre. Ce qui a été cru par tous, et toujours, et partout, a toutes les chances d’être faux.

Pierre Dac
- Si tous ceux qui croient avoir raison n’avaient pas tort, la vérité ne serait pas loin.
- La meilleure preuve qu'il existe une forme d'intelligence extraterrestre est qu'elle n'a pas essayé de nous contacter

Jules Verne
Bien qu’il ne s’agit encore que d’envoyer un boulet à l’astre des nuits, tous voyaient là le point de départ d’une série d’expériences; tous espéraient qu’un jour l’Amérique pénétrerait les derniers secrets de ce disque mystérieux (la Lune), et quelques uns même semblèrent craindre que sa conquête ne dérangeât sensiblement l’équilibre européen.

Gaston Bachelard
Donner et surtout garder un intérêt vital à la connaissance désintéressée, tel n'est-il pas le premier but de l'éducation scientifique?

Jean Baptiste Chassignet
Notre vie est semblable à la mer vagabonde, où le flot suit le flot, et l’onde pousse l’onde.

Henri Poincaré.
Douter de tout ou tout croire, ce sont deux solutions également commodes, qui l’une et l’autre nous dispense de réfléchir.

Ceux qui aiment la vérité scientifique ne peuvent pas ne pas aimer la vérité morale. Pour trouver l'une comme pour trouver l'autre, il faut atteindre l'absolue sincérité.

La Bible
Par quel chemin se distribue la lumière, par quel chemin le vent d'Orient se répend-t-il sur la terre? Job 37:14 ; 38:24.

Cardinal Baronio
La Bible nous explique comment on va au ciel, pas comment va le ciel.

De Humboldt
Un lien mystérieux unit la nature céleste et la nature terrestre.

De Fontanes
O nuit, que ton langage est sublime pour moi, lorsque seul et pensif, aussi calme que toi, contemplant les étoiles dont ta robe est parée, j’erre et médite en paix sous ton ombre sacrée.

A. de St Exupery.
Le petit prince
Et j’aime la nuit écouter les étoiles. C’est comme cinq cent million de grelots…

Aristote
Le commencement de toutes les sciences, c'est l'étonnement de ce que les choses sont ce qu'elles sont.L'univers est éternel, les mondes naissent et meurent, la mer avance et recule, ce qui est la terre peut devenir la mer, tout change dans le temps... La Science commence par l'étonnement.

Pierre Lecomte du Noüy
Le but de la science est de prévoir et non, comme on l'a dit souvent, de comprendre.

Charles Nodier
La science consiste à oublier ce qu'on croit savoir, et la sagesse à ne pas s'en soucier.

Laplace
L'astronomie, par la dignité de son objet et par la perfection de ses théories, est le plus beau monument de l'esprit humain, le titre le plus noble de son intelligence.

- "Comment, dit Napoléon: Vous donnez les lois de toute la création et dans votre livre, vous ne parlez pas une seule fois de l'existence de Dieu!"
- "Dieu? Sire, je n'ai pas besoin de cette hypothèse".

Maxwell, dans "commencement du temps et de la physique", de Stephen Hawking.
La science est incompétente pour raisonner sur la création de la matière à partir de rien.

Parceque la matière ne peut être éternelle ni exister par elle même, elle a du être crée.

Karl Popper
Le choix de la raison est un choix moral. Il ne peut être déterminé par des arguments, mais seulement éclairé par la saisie des conséquences morales du choix inverse.

Stephen Hawking
Une brève histoire du temps

Tant que l'univers aura un commencement, nous pouvons supposer qu'il a eu un créateur. Mais si réellement l'univers se contient tout entier, n'ayant ni frontières ni bord, il ne devrait avoir ni commencement, ni fin: il devrait simplement être. Quelle place reste t il alors pour un créateur?

Jacques Monod
L'ancienne alliance est rompue; l'homme sait enfin qu'il est seul dans l'immensité indifférente de l'univers d'où il a émergé par hasard.

Christian de Duve
A l'écoute du vivant
A mon avis, nous devons dépersonnaliser Dieu, tout comme la nouvelle physique nous dit qu'il faut dématerialiser la matière. Pour moi, il n'y a pas dans notre langage, pour désigner l'entité qui émergera ainsi, d'autre terme que celui d'ultime réalité.

Alexander Pope
La nature et ses lois gisaient cachées dans les ténèbres. Dieu dit: Que Newton soit! et Newton s'illumina.

Newton
L'admirable arrangement du Soleil, des planètes et des comètes ne peut être que l'ouvrage d'un être tout puissant et intelligent.

Henry Bergson
Les deux sources de la morale et de la religion
L'univers est une machine à faire des dieux.

Emmanuel Kant
Le fait de tenir pour vrai, autrement dit:
la validité subjective du jugement relativement à la conviction [...] possède les trois degrés suivants: opinion foi et savoir.
L'opinion est un un tenir-pour-vrai conscient d'être insuffisant subjectivement tout autant qu'objectivement.
Si le tenir-pour-vrai n'est suffisant que subjectivement et est en même temps tenu pour objectivement insuffisant, il s'appelle foi.
Enfin, le tenir-pour-vrai qui est suffisant aussi bien subjectivement qu'objectivement s'appelle le savoir.
La suffisance subjective s'appelle conviction (pour moi-même), la suffisance objective s'appelle certitude (pour chacun).

Pascal
Dieu d'Abraham, Dieu d'Isaac, Dieu de Jacob, non des philosophes et des savants.

Les preuves de Dieu métaphysiques sont si éloignées du raisonnement des hommes et si impliquées [si compliquées], qu'elles frappent peu; et quand cela servirait à quelques uns, cela ne servirait que pendant l'instant qu'ils voient cette démonstration, mais une heure après, ils craignent de s'être trompés.

Quand un homme serait persuadé que les proportions des nombres sont des vérités immatérielles, éternelle et dépendantes d'une première vérité qu'elle subissent, et qu'on appelle Dieu, je ne le trouverai pas beaucoup avancé pour son salut. Le Dieu des chrétiens ne consiste pas en un Dieu simplement auteur des vérités géométriques et de l'ordre des éléments; c'est la part des païens.

C'est le coeur qui sent Dieu, et non la raison. Voilà ce que c'est que la foi. Dieu sensible au coeur, non à la raison.

Le coeur a ses raisons que la raison ne connaît point.

Jean Jaurès au sujet de Martin Luther
Celui qui renouvelle le ciel rénove la terre.

Cicéron,

De la nature des dieux (il rapporte un texte stoïcien)
Qui appellerait du nom d'homme celui qui, voyant des mouvements si bien réglés dans le ciel, un ordre si fixe entre les astres, de pareils liens et correspondances entre toute choses, dirait qu'il n'y a là nulle raison et que le hasard produit des effets tels que nulle réflexion humaine peut atteindre la réflexion qui les a produit. Quand nous voyons des objets mis en mouvement par quelque mécanisme comme une sphère ou une horloge, nous n'hésitons pas à croire qu'ils sont les ouvrages d'une raison; en voyant le mouvement de la rotation du ciel avec sa surprenante rapidité produire continuellement ses retours annuels pour le salut et la conservation de tous les êtres hésitons- nous à croire qu'il est non seulement l'oeuvre d'une raison, mais d'une raison supérieure et divine? Il est permis en effet en mettant de coté toute discussion subtile, de contempler de nos yeux la beauté des choses que nous disons établies par la providence des dieux.

Louis de Broglie
Une doctrine qui parvient à réaliser une vaste synthèse produit sur le théoricien une impression de beauté et l'incline à croirequ'elle renferme une grande part de vérité.

Jean Rostand
La désintégration atomique est en train de faire de l'homme un fossile de demain.

Godfrey Hardy
La beautée est le premier critère: il n'y a pas en ce monde de place pour des mathématiques laides.

Salvador Dali

Si la gare de Perpignan n'avait pas résisté lors de la dérive des continents, nous serions tous entourés d'horribles kangourous!

Richard Feyman

La physique est comme le sexe: elle peut certes avoir des résultats concrets, mais ce n'est pas pour cela que nous la pratiquons.

Sénèque

« Qu’a -t-il besoin de ce qui est extérieur celui qui a rassemblé tous ses biens en lui-même ?»

Anne Frank dans son journal, juin 44
Regarder le ciel les nuages, la Lune et les étoiles m'apaise et me rend l'espoir.

André le Boeuffle,
Astronymie, le nom des étoiles, Ed. Buriller
Et rapelle toi qu'il y a bien longtemps déjà ces mêmes étoiles attiraient les regards des patres de Grèce et d'Orient.

Max Weber

Sans cette singulière ivresse dont se moquent tous ceux qui restent étrangers à la science, sans cette passion, tu ne possèderas jamais la vocation du savant. Car rien n'a de valeur pour l'homme en tant qu'homme qu'il ne peut faire avec passion.

Homère, odyssée
Aide-moi, muse, à chanter l’Homme aux mille ruses.

Proverbe sénégalais

Quand tu ne sais plus où tu vas, retourne-toi et regarde d’où tu viens.

Proverbe chinois

Iil ne faut pas faire de prophéties, surtout en ce qui concerne l'avenir.

Edwin Hubble

D'ici, nous mesurons des ombres et nous recherchons parmi les fantômes de nos erreurs des points de repère qui sont à peine substantiels

Yves Coppens,
Sciences et avenir, aout 2003
C'est la conscience qui fait l'homme... Ceux qui prétendent que l'homme est un singe, le singe un homme et vice versa, font, pour moi, de la provocation.

Anatole-François Thibault, dit Anatole France / 1844-1924
"Ce qui est admirable, ce n'est pas que le champ des étoiles soit si vaste, c'est que l'homme l'ait mesuré."

"Le hasard est le pseudonyme de Dieu lorsqu'il ne voulait pas signer."

Socrate

Cesser d'apprendre, c'est commencer à viellir.

Confucius

J'entends et j'oublie, je vois et je me souviens, je fais et je comprends.

Jean-Paul Sartre
/ 1905-1980
"L'absence, c'est Dieu. Dieu, c'est la solitude des hommes."

Michel Colucci, dit Coluche
/ 1944-1986
Dieu, c'est comme le sucre dans le lait chaud. Il est partout et on ne voit pas. Et plus on le cherche, moins on le trouve.

M. Planck
En physique comme en toute autre science, la logique seule ne règne pas, il y a aussi la raison.

Une théorie nouvelle ne triomphe jamais, ce sont ses adversaires qui finissent par mourir.

Christophe Colomb

Rien de ce qui résulte du progrès humain ne s'obtient avec l'assentiment de tous ; et ceux qui aperçoivent la lumière avant les autres sont condamnés à la poursuivre en dépit des autres.

Montaigne

C'est une sotte présomption d'aller dédaignant et condamnant pour faux ce qui ne nous semble pas vraisemblable.

Henry Ford

Si vous voulez faire l'impossible, surtout n'engagez pas un expert car, lui, sait que c'est impossible.

Raphaël Enthoven (Les nouveaux chemins de la connaissance,
S’il ne suffit pas – tant s’en faut – d’être intelligent pour ne pas être bête, il suffit, en revanche, de se croire au-dessus de la bêtise pour tomber dedans

Tèje Méchri Hadj Adjémi
, dit parfois "Clovis", peut être à cause de sa franchise. Il est réceptif en Mauritanie, ami et vagabond nomade sur la Terre de Silence.

Extraits:
Mon frère, souviens-toi, le jour ou tu as parlé vrai. A cet instant tu t'es détaché de tes désirs tyranniques, du regard des autres et de ta suffisance. Ce moment ultime est unique, entraîne-toi à le retrouver, il y a beaucoup de moments ultimes dans la vie pour devenir ce que tu es!
Mon frère ne te distingue pas des autres pour briller en société. Agit seulement selon ton élan et si l’élan est juste tu feras l’admiration. Si l’élan est juste tu en reculotteras les bienfaits, Si l’élan est juste tu les distribueras, Si l’élan est juste, tu enseigneras cette parole et tu mourras en remerciant ton créateur que cet élan t’ait porte si loin…
J’aime les départs, mieux: ce sont les instants les plus intenses de mon voyage, le reste ne m’intéresse déjà plus.
Une jeune femme Rajppoute s’est assise contre moi dans le bus entre Dhelhi et Jesailmer, J’ai ressenti une grande tendresse...
En voyage n’envisage jamais le pire, il pourrait se produire.
Pendant qu’on sauve des pauvres avec des sacs de blé, les riches se sauvent avec !
Dans la solitude je ne m’ennuie pas, j’ai a qui parler !
Être riche ça aide pas a entrer au paradis. L’enfer c’est peut être le paradis des riches ?
Pour ne pas confondre les indiens d'Amérique et les indiens d'Inde, imaginez des bisons dans les rues.
L’intuition est une barre difficile a franchir pour un esprit cartésien, un peu intelligent.
Les bourgeois n’écoutent jamais la sagesse des humbles qui est la raison de leur condition, sans savoir que le temps a s’enrichir est emprunté sur leur temps a le méditer.
J’aime aller voir derrière les palaces, les gares et les bazars ce qui s’y passe!
Je me suis rendu compte que mes amis me quittent chaque fois que je dis la vérité, à croire que le mensonge rend la vie conviviale !
L'homme est mortel c'est un pléonasme, mais en plus, qui est prêt a tout pour vivre, c'est un euphémisme!
Une volée de petits moineaux d’écoliers s’est posée dans le bus... Une sortie d’école c’est joyeux et en voyage on se nourrit de tous les petits merveilleux !
La vraie nature humaine est dans son ignorance de la vraie nature des choses.
J’ai vu tant d’horreurs, entendu tant d’erreurs, touché de si près le déshonneur, croyez vous vraiment aujourd’hui, que je puisse m’enivrer de bonheur?
Le bonheur est aussi simple qu'une feuille de papier vierge sur laquelle on se serait a jamais refuser d'écrire !
Si le bonheur avait la force de persuasion du malheur, on assisterait a une bataille moins incertaine et pleine d'espoir.
La quête spirituelle, comme trois vagues inlassablement répétées qui s'essayent, se réalisent puis s'echouent...
les plus belles phrases, les plus belles peintures, les plus belles mélodies naissent toujours d'une folle inspiration, d'une fulgurante grâce. Pourquoi nos existences ne se nourrissent elles pas de plus d'improvisations dans nos aspirations ?
Si j'avais su que c'était si long, je serais né à 40 ans.
Ce n'est pas le sucées qui donne des ailes mais le vent. Et le vent est offert a tout le monde. Mais l'homme, le vrai, est un oiseau rare !
A SUIVRE ...