"WEBCAM"
Présentation
Matériel
Collimation
Préparer sa soirée
Mise en station
Mise au point
Seeing et météo
Acquisition
Dark & Flat
Traitement
Dernieres images

LES SUPPORTS
Laver un miroir
Etoile artificielle

 

Image_Astrogar

 

 

La mise en station d'un télescope
à monture équatoriale allemande

Présentation
La mise en station a pour but d’aligner parallèlement l’axe d'ascension droite du télescope avec l'axe de rotation de la Terre. De fait, si votre télescope est correctement motorisé, l'objet pointé reste "fixe" dans le champ de l'oculaire, malgré la rotation diurne. Et s'il est seulement manuel, il n'y aura qu'un mouvement de suivi à effectuer pour le garder dans le champ.

Il existe plusieurs techniques de mise en station de télescopes, certaines plus précises que d'autres. Commençons par la plus simple, rapide et sure, dite de "croisée sur la Polaire".
Cette méthode est très confortable pour les observations visuelles, convenable pour des poses photographiques parallèles "grand champ" (jusqu'à 3 à 5 minutes de pose). Elle est aussi suffisante lorsqu'on la soigne pour un suivi Webcam de quelques minutes. Elle n'est pas assez précise pour des longues poses au foyer avec un APN ou une caméra CCD.


Une monture équatoriale allemande
Les 4 axes mécaniques d'une monture équatoriale allemande + axe optique.

Déroulement:
- 1 Choix du terrain
- 2 Repérage du Nord céleste (étoile Polaire)
- 3 Installation du trépied
- 4 Installation de la monture et des tubes optiques
- 5 Équilibrage
- 6 Réglage du viseur
- 7 Pointage azimutal de l'étoile Polaire
- 8 Visualisation de l'axe mécanique AD
- 9 Pointage du Pôle céleste


- 1 Choix du terrain
L'endroit doit donner accès à la plus grande surface céleste possible, et doit pouvoir offrir un panorama suffisant large pour l'observation des objets durant le temps d'observation. N'oubliez pas que les constellations se déplacent durant la nuit en tournant autour de l'étoile Polaire!
Il faut commencer par choisir de préférence un terrain plat et horizontal, mais un léger dénivelé n'est pas un obstacle à une bonne mise en station, les réglages du trépied et des axes d'Ascension Droite (AD) et d'azimut compensent les défaut de planéité.
Un terrain herbeux peut amortir une chute d'oculaire, mais cacher irrémédiablement une vis de réglage égarée. Par contre un sol herbeux est souple; les pieds du télescope peuvent s'y enfoncer durant la nuit et détruire la qualité de votre mise en station. A vous de choisir.

- 2 Repérage du Nord céleste (étoile Polaire)
Repérer la Constellation de la Petite Ourse puis identifier l'étoile Polaire.
Une méthode simple consiste à reporter 5 fois la distance "des Gardes" de la Grande Ourse en direction du Nord pour la trouver les premières fois, et même après! (Voir figure 1).

Trouver l'étoile Polaire
Trouver l'étoile Polaire à partir de la Constellation de la Grande Ourse

- 3 Installation du trépied
Poser le trépied et utiliser le niveaux à bulle, s'il existe, pour mettre le support de la table équatoriale à horizontale, en prenant soin d'orienter le pied "Nord" vers l'étoile Polaire ou d'orienter correctement le dispositif de réglage de la hauteur de l'axe AD dans la bonne direction, en vérifiant que le jeu de réglage en azimut (s'il existe sur votre monture) passera bien par le pôle (ou le méridien).

- 4 Installation de la monture et des tubes optiques
Poser ensuite la monture si elle est séparée du trépied, puis les instruments (tube optique, viseur, oculaire, barlow, etc.) en serrant ou bloquant les vis et les molettes.

- 5 Équilibrage
Équilibrer les axes en débloquant leurs freins et chercher l'équilibre avec les contrepoids, rectifiez éventuellement en déplaçant le tube optique dans son collier.

- 6 Réglage du viseur
Avant de continuer: régler le viseur en centrant après pointage la même étoile dans le viseur et dans le télescope.

- 7 Pointage azimutal de l'étoile Polaire (axes optique puis mécaniques)
En manipulant les axes de l'azimut et de la latitude de la monture, après les avoir desserrés, afficher une latitude d'environ 45° (pour la France) et un azimut de 0° (plein Nord).
L'axe de l'ascension droite pointe maintenant en direction approximative de l'étoile Polaire.
Affichez une déclinaison de 90° (pour diriger le tube optique dans un alignement parallèle à l'axe de l'ascension droite).
Normalement, si tous les conseils ont été correctement suivis, le tube du télescope pointe en direction de l'étoile Polaire ou en tous cas, ne doit pas s'en trouver très éloigné. Serrer légèrement les freins des axes.
Avec les mêmes réglages (azimut et latitude) amenez maintenant l'étoile Polaire au centre du viseur.
Resserrez suffisamment les blocages.

- 8 Visualisation de l'axe mécanique AD
Repérons maintenant l'axe mécanique dans le viseur. On le visualise en faisant tourner le télescope autour de l'axe AD tout en observant la rotation de l'étoile Polaire dans le viseur. Le centre de l'arc de cercle qu'elle décrit renseigne sur la position de l'axe mécanique.
Ce réglage, s'il est négligé, peut être une source d'erreur importante pour une mise en station qui s'appuie uniquement sur l'axe optique, en le supposant parallèle à l'axe mécanique. Or il est plus prudent de vérifier le parallélisme afin d'éliminer toute source d'erreur. Une simple collimation (ou décollimation) peut dérégler l'alignement initial.

- 9 Pointage du Pôle
Maintenant que nous avons repéré l'axe mécanique centré dans le champ du viseur, il suffit, avec les réglages de hauteur (latitude) et d'azimut de les placer au bon endroit dans le ciel avec le viseur. L'image ci dessous vous montre où il se trouve:

Trouver le pôle céleste
Tendre une ligne imaginaire entre la Polaire et Kochab et placer l'axe à 45' (45 minutes) sur cette ligne, soit environ 3 rayons angulaires de Lune. C'est là que se situe le Pôle céleste.

On gardera en mémoire, lors d'un pointage de la Lune, la surface angulaire de celle ci dans le viseur. On sera en alors en mesure d'estimer correctement la distance angulaire entre l'étoile Polaire et le Pôle, soit 3 rayons lunaire (1,5 fois son diamètre).
Cette approximation est suffisante pour placer l'axe du télescope à 5' (5 minutes), voire moins, de l'axe du pôle. Elle sera donc suffisante aussi pour accéder aux pointages par coordonnées différentielles des objets du ciel profond.

Autres techniques et variantes
Bien sur, l'étape 7 peut être effectuée dans un viseur polaire, si votre télescope en est équipé, et vous évitera les contraintes qui suivent. Mais même ici, la précision risque de ne pas être suffisante pour assurer un suivi photographique longue pose.
Il faudra alors améliorer la mise en station en approchant la position idéale par le méthode dite de BIGOURDAN: il s'agit, en fonction de dérives constatées sur des pointages d'étoiles proches de l'équateur céleste dans les directions Est et Sud, d'en déduire les rectifications à appliquer à la mise en station.
Certains logiciels (dont Astrosnap) permettent, grâce à l'analyse d'images obtenues par une Webcam au foyer, de rectifier sur le même principe les erreurs de la mise en station.

 

i